POPSICASE is made with fishing nets and scrap aluminium

Une coque de téléphone100% reccyclée

POPSICASE est faite à partir de filets de pêches usés et de débris d’aluminium, contribuant ainsi à la réduction des déchets qui polluent nos sols et nos mers. Et elle peut également être à nouveau recyclée

 

cradle to cradle logo100

Économie circulaire pour les COQUES téléphoniques

Découvrez comment transformer les filets de pêche en un étui de téléphone durable POPSICASE grâce à notre programme NET VIVA Mediterránea.

Turtle trapped in fishing nets, a consequence of the plastic pollution of our oceans.

640,000 tonnes de matériel de pêches sont abandonnés dans l’océan chaque année. Tuant quelques 1.000 baleines, phoques, tortues et oiseaux CHAQUE JOUR.

  • Source: World animal Protection
  • Photo: Francis Pérez, World Press Photo Award 2017

Heureusement, beaucoup de pêcheurs sont sensibles à ce problème et ont décidé de déposer leurs filets dans des containers spéciaux, destinés à être recylés.

  • Photo: Un pêcheur du port de Vilanova i la Geltrú (Barcelona) jetes ces vieux filets de pêches dans un container.
Fishing nets to be recycled
POPSICASE is a recycled plastic phone case

Les filets de pêches sont ensuite collectés, lavés, coupés en billes et fondus dans un procédé compliqué de transformation. Le résultat n’est autre qu’une coque écologique 100% recyclée et parfaitement adaptée à votre téléphone.

  • Photo: Les filets de pêches de nylon 6, les billes après le traitement et, enfin, notre POPSICASE.

Et tout ceci n’est possible que grâce à la collaboration de toutes les personnes et associations qui travaillent dans le même but : réduire la pollution plastique de nos océans.

  • Photo: L’incroyabe « Equipe de recycleurs » avec les filets de pêches derrière.
POPSICASE team that makes possible to create an ec-friendly case with recycled fishing nets.
POPCYCLING circular economy

Mais le processus ne s’arrête pas là !  Nous pouvons collecter les anciens POPSICASE et réutiliser tout le matériel pour en fabriquer de nouveaux. Un processus d’économie circulaire jamais vu auparavant !